Background Newsroom Oreca

Newsroom

Pour accéder à l'espace presse, vous devez saisir le mot de passe dans le champ ci-dessous :

4 Heures du Red Bull Ring : G-Drive Racing s’envole en tête du championnat

Compétition client
Partager via :
  • Meilleur tour en course de Racing Engineering en 1.20.330
  • G-Drive Racing mène le championnat avec 12 points d’avance
  • Trois équipes ORECA sur le podium provisoire du championnat

Erratum : suite à la disqualification du team Duqueine Engineering, les châssis ORECA s’offrent un doublé en non pas un triplé.

Retour en fanfare pour la ORECA 07 après les 24 Heures du Mans ! Pour la reprise de l’European Le Mans Series qui se tenait ce week-end sur le tracé du Red Bull Ring, le protoype LM P2 a raflé la mise.
Nouvelle victoire avec le team russe G-Drive Racing, actuellement leader du championnat, et nouveau triplé avec l’équipe française Duqueine Engineering accompagnée par l’écurie ibérique Racing Engineering.

La ORECA 07 mène le championnat

 

Les 24 Heures du Mans marquent toujours une pause pour les équipes de l’European Le Mans Series. Tandis que certains s’élancent à l’assaut du double tour d’horloge sarthois, d’autres en profitent pour travailler et revenir plus près que jamais pour l’épreuve estivale.
Pour ce retour en piste, la ORECA 07, emmenée par pas moins de six équipes différentes s’est offert un véritable festival, confirmant ainsi les beaux résultats du mois de juin.
Dès les essais libres de vendredi, la délégation ORECA a rapidement pris les commandes sur le Red Bull Ring.

En qualifications les prototypes varois ont confirmé leur compétitivité avec notamment la pole position de la #28 IDEC Sport Racing en 1.19.246 signée Paul-Loup Chatin. La troisième pole de la saison pour l’équipe tricolore après le Paul Ricard et Le Mans.
Les six premières places de la grille de départ étaient également occupées par des châssis ORECA.

A 12 heures aujourd’hui, la course était lancée. Dès les premières minutes, la bataille a fait rage pour tenter de remonter dans le classement. A la manœuvre, on retrouve notamment Pierre Ragues à bord de la #29 (Duqueine Engineering) qui, quelques mètres après le départ, prend la tête de la course sans laisser de place pour la discussion face à Paul Lafargue dans la #48.
Alors parti en quatrième position, Roman Rusinov à bord de la #26 profite du trafic dense pour intégrer le Top 3.
A la fin de la première heure, la #33 (TDS Racing) – partie depuis la cinquième position – dégringole dans le classement suite à un écart de François Perrodo. La #26 dégringole elle aussi dans le classement suite à un drive thru pour départ anticipé, lui faisant perdre 21 secondes. Le trio Rusinov/Vergne/Pizzitola saura réagir en conséquence – en gérant parfaitement une course marquée par de nombreux full course yellow – pour remonter dans le trafic jusqu’à prendre le lead sur Duqueine Engineering, confortablement installé en tête durant une grande partie de l’épreuve.

La #40, sans cesse à la bataille aux portes du Top 10 sera victime d’un tête-à-queue sans gravité entrainant un drapeau jaune.
Au coude à coude, on retrouvera Memo Rojas (IDEC Sport Racing) et Norman Nato (Racing Engineering). Sans cesse à l’attaque, le jeune français finit par faire céder le pilote mexicain. S’en suivra un petit accrochage avec un autre concurrent pour Rojas qui écopera à son tour d’un drive thru.

Dans la dernière heure et après un changement de pilote, Paul-Loup Chatin tente de reprendre l’avantage sur la #24 alors emmenée par Olivier Pla, en vain.

Du côté de DragonSpeed, on notera l’excellent dernier relais de Nicolas Lapierre, qui permettra à la #21 de remontée aux portes du Top 6 après un début de course difficile marqué par une pénalité.
Graff Racing et la 39 ont mené une course solide, sans pour autant réussir à concrétiser.
Pour Algarve Pro Racing, incroyable scénario et belle course de l’équipe lusitanienne. Partie depuis la huitième ligne à la suite d’un problème en qualification, le trio Cullen/Newey/Menezes a plus que jamais montré sa pointe de vitesse en remontant dans le classement, terminant ainsi à une honorable septième place.

Les 4 Heures du Red Bull Ring donnait le go de départ de la deuxième partie de saison, « l’après Le Mans »…
Avec cette nouvelle victoire, l’équipe G-Drive Racing comptabilise 62 points au championnat et prend une avance important de 12 points sur son premier poursuivant.
Désormais tous les regards sont tournés vers la prochaine destination, Silverstone, où WEC et ELMS feront cause commune.

 

Recherche


     
    8562fe7fbb3c74b06b306459b45d2b78bb