Background Newsroom Oreca

Newsroom

Pour accéder à l'espace presse, vous devez saisir le mot de passe dans le champ ci-dessous :

Update : TDS Racing hérite de la pole position aux 24 Heures du Mans

Compétition client
Partager via :

Au terme des trois séances qualificatives de la 87e édition des 24 Heures du Mans, la ORECA 07 #28 de TDS hérite de la pole position en LMP2 suite à l’annulation du meilleur chrono de Graff Racing réalisé la veille par Tristan Gommendy (Vincent Capillaire ne s’étant pas arrêté à la pesée dans la dernière session qualificative). Suivent de près quatre autres ORECA 07 : #31 de DragonSpeed, l’Alpine #36 du Team Signatech Alpine Matmut conçue par ORECA Technology, #48 d’IDEC Sport Racing et enfin la Aurus 01 #26 de G-Drive Racing, également construite par ORECA.

La deuxième séance qualificative lancée à 19 heures voit la #31 de DragonSpeed s’emparer de la pole position en améliorant même le meilleur chrono de la veille. Grâce à Pastor Maldonado, le temps de référence est abaissé à 3’26″490 et la ORECA 07 de DragonSpeed devance la #38 du Jackie Chan DC Racing d’un peu plus de trois dixièmes. Handicapée par des soucis de coupure moteur, l’Alpine A470 #36 du Team Signatech Alpine Matmut parvient tout de même à geler la troisième place provisoire. Du côté de Rebellion, la #3 avec Thomas Laurent à son volant, est victime d’une casse moteur dès les premiers tours. Grâce à un tour de force des mécaniciens, le moteur est changé et la voiture repartira dès le début de la dernière séance de qualifications. Sa coéquipière, la #1, reste quant à elle au contact avec une belle quatrième place provisoire grâce au temps de Neel Jani en 3’17″313.

À 22 heures pile, l’ultime session de qualification est lancée. Au bout de quelques minutes seulement, la ORECA 07 #28 du TDS Racing s’empare de la pole provisoire avant que la #39 du Graff Racing devance de près de 3 dixièmes la #28 pilotée par Loïc Duval – ralenti dans son meilleur tour par un drapeau jaune – pour ne plus lâcher les rênes de la session.

Après une heure de roulage, Gustavo Menezes réalise le quatrième temps sur la Rebellion #3 tandis que la #1 rencontre à son tour des problèmes de moteur dans la catégorie LMP1.

À quelques minutes de la fin de la session sur une piste sèche et chargée de concurrents, Nicolas Lapierre accroche une quatrième place derrière la #28 de TDS Racing et la #31 de DragonSpeed et devance la #48 d’Idec Sport Racing. Graff Racing n’a pas besoin de repartir en piste pour décrocher sa première pole en WEC.

Recherche


     
    311c7a7866d75e2c059b9d7d9a4801c7UUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU