Background Newsroom Oreca

Newsroom

Pour accéder à l'espace presse, vous devez saisir le mot de passe dans le champ ci-dessous :

LeMans 24 : le point après 17 heures de course

Compétition client
Partager via :

A travers les nuages du ciel manceau, le jour se lève sur le Circuit des 24 Heures. Au petit matin, dix des onze châssis ORECA engagés pour cette 86ème édition des 24 Heures du Mans sont encore en piste. La voiture #40 G-Drive Racing a été contrainte à l’abandon ce matin vers 4 heures suite à une sortie de piste. La #26 continue de mener la danse dans la catégorie LM P2 avec une solide première place désormais bien installée, malgré une sérieuse concurrence.
En LM P1, les Rebellion R13 #3 et #1 restent respectivement aux troisième et quatrième places.

La nuit a figé les positions

Lorsque la nuit est tombée sur le circuit sarthois, la tension était à son comble. Tous les acteurs du Mans le savent ; une fois la nuit tombée, tout peut basculer. Pour les châssis ORECA, cette dernière a permis – pour tout ou partie – de consolider les places glanées durant le premier quart de course.

En LM P2, la ORECA 07 #26 du G-Drive Racing reste leader. Les relais s’enchainent à la manière de métronomes pour le trio Rusinov/Vergne/Pizzitola. Malgré leur tour d’avance sur leur plus proche poursuivant, le trio de l’équipe russe ne ménage pas ses efforts pour consolider son avance. Le top 5 de la catégorie est complété par deux autres châssis ORECA : l’Alpine A470 Signatech Alpine Matmut en troisième position, suivie par la ORECA 07 #48 IDEC Sport Racing. La #28 du TDS Racing continue son attaque pour intégrer le top 5 après voir améliorée le meilleur temps en 3.27.801. Elle est poursuivie par la #39 du Graff Racing.
En fin de top 10 (9ème de la catégorie), on retrouve la #37 du Jackie Chan DC Racing dont le trio malaisien a réalisé une remontée convaincante durant la nuit, malgré quelques frayeurs qui se sont traduits par un arrêt prolongé au stand.
La voiture du team DragonSpeed se bat elle aux portes du top 10. La #38 elle vise le passage du drapeau à damiers à 15 heures après une course difficile marqué, entre autres, par deux crevaisons.

En LM P1 les positions restent figées. Les deux Toyota continuent de jouer les premiers rôles en tête de la course. L’écurie suisse Rebellion Racing enchaine les relais pour ces deux voitures toujours P3 pour la #3 et P4 pour la #1.

Le jour étant maintenant levé, tous les rescapés de la nuit mancelle n’ont plus qu’un objectif en tête : franchir la ligne d’arrivée toute à l’heure à 15 heures !

Recherche


     
    6ef097ee612bc8c9061b12589c2eb923~~~~~~~~~~~