Background Newsroom Oreca

Newsroom

Pour accéder à l'espace presse, vous devez saisir le mot de passe dans le champ ci-dessous :

United Autosports roi du LMP2

Communiqués
Partager via :

 

Quatre ans après leur dernier succès, l’ORECA 07 #22 d’United Autosports remporte les 24 Heures du Mans 2024. Oliver Jarvis, Bijoy Garg et Nolan Siegel inscrivent leurs noms dans la légende de la plus grande course d’Endurance du monde.

Attendu comme l’une des éditions les plus spectaculaires de l’histoire, le cru 2024 n’a pas déçu. Pendant 24 heures, les pilotes de toutes les catégories ont bataillé entre eux, et contre la météo, pour déjouer tous les pièges proposés par le tracé sarthois.

Au bout du double tour d’horloge, l’ORECA 07 #22 d’United Autosports d’Oliver Jarvis, Bijoy Gard et Nolan Siegel est passé en tête sous le drapeau à damiers. Tenante du titre, l’ORECA 07 #34 d’Inter Europol Competition (Jakub Smiechowski, Vladislav Lomko, Clément Novalak) doit se contenter de la deuxième position. Le podium est complété par l’ORECA 07 #28 d’IDEC Sport (Paul Lafargue, Job Van Uitert, Reshad De Gérus).

United Autosports :

Il aura fallu attendre la dernière heure pour enfin avoir une idée de l’ORECA 07 qui allait triompher au Mans. Théâtre d’une bataille féroce, la victoire en LMP2 est finalement revenue à l’United Autosports #22. Cinquième sur la grille, Oliver Jarvis, Bijoy Gard et Nolan Siegel ont joué placés avant de produire leur effort en fin de course pour s’assurer le succès.

La structure américaine n’avait plus remporté les 24 Heures du Mans depuis 2020. Oliver Jarvis ajoute une deuxième fois son nom au palmarès après son succès en 2017 chez Jackie Chan DC Racing. Ses deux jeunes coéquipiers – 21 ans pour Garg, 19 ans pour Siegel – s’imposent dès leur première participation à cette course prestigieuse.

La voiture sœur a connu bien plus de soucis. Au volant de l’ORECA 07 #23 de l’United Autosports USA, Ben Keating, Filipe Albuquerque et Benjamin Hanley ont subi quelques contacts les reléguant en queue de peloton.

Inter Europol Competition :

Les vainqueurs de 2023 n’étaient pas loin de récidiver. L’équipe polonaise confiait cette année son ORECA 07 aux mains de Jakub Smiechowski, Vladislav Lomko et Clément Novalak. Longtemps en position de jouer la première place, les pilotes de la #34 échouaient à 18 secondes du vainqueur du jour.

IDEC Sport :

Patrice Lafargue peut être fier de ses hommes. Après avoir signé la pole position LMP2 aux 24 Heures du Mans à deux reprises (2018 et 2023), l’équipe française a écrit une nouvelle page de son histoire en montant pour la première fois sur le podium de cette épreuve mythique. En première ligne, Paul Lafargue, Job van Uitert et Reshad De Gérus (ORECA 07 #28) ont parfaitement géré les aléas météorologiques et ceux en piste pour décrocher la troisième position.

AF Corse :

Quelle course d’AF Corse ! Engagée en Pro-Am, l’ORECA 07 #183 pilotée par François Perrodo, Ben Barnicoat et Nicolas Varrone s’est battue pour le général tout au long de la course. En tête au lever du jour, elle finit quatrième mais s’offre le classement de la catégorie qui leur est réservé.

Vector Sport :

Eux aussi ont souvent occupé la première place. Patrick Pilet, Ryan Cullen et Stéphane Richelmi (ORECA 07 #10) ont fait partie des grands acteurs de cette édition 2024. Rapides, opportunistes et réguliers, ils terminent cinquième.

Pro-Am :

Derrière l’ORECA 07 #183 d’AF Corse, vainqueure de la catégorie, les deux places restantes sur le podium Pro-Am ont été disputées. Auteure de la pole position, AO by TF (Louis Delétraz, PJ Hyett, Alex Quinn) s’est classé deuxième juste devant la #33 du DKR Engineering (Alexander Mattschull, René Binder, Laurents Hörr). Ces équipages, comprenant un pilote classé Bronze, ont très bien géré les conditions difficiles au niveau de la météo pour intégrer le top-10 du scratch.

Top-10 :

La #25 d’Algarve Pro Racing (Matthias Kaiser, Olli Caldwell, Roman Senna De Angelis) accroche une huitième place finale. La Panis Racing #65 (Rodrigo Sales, Mathias Beche, Scott Huffaker) est neuvième. Pas toujours chanceux, Naveen Rao, Matthew Bell et Frederik Vesti placent leur ORECA 07 #47 du Cool Racing en dixième place. Les ORECA 07 #24 du Nielsen Racing et #37 du Cool Racing, qui a longtemps prétendu au podium, ferment la marche.

Abandons :

Sur les seize ORECA 07 présentes sur la grille 2024, trois n’ont pas rallié l’arrivée. La #9 de Proton Competition, la #30 de Duqueine et la #45 du Crowdstrike Racing by APR se sont heurtées aux nombreux défis proposés par le circuit sarthois. Ces équipes reviendront l’an prochain avec l’ambition de conjurer le mauvais sort.

Hypercar :

Pour ses premières 24 Heures du Mans, l’aventure d’Alpine Endurance Team en Hypercar s’est arrêtée prématurément. Dans la cinquième heure de course, les deux A424 ont rendu les armes. Pour autant, le bilan global est loin d’être décourageant. Sur un tour, les deux prototypes français ont rivalisé avec les meilleurs. La #35 de Paul-Loup Chatin s’est hissée en Hyperpole alors que la #36 (Nicolas Lapierre, Mick Schumacher, Matthieu Vaxiviere) l’a manquée pour un rien.

Avant leurs abandons, les deux prototypes tricolores avaient montré un rythme de course intéressant, permettant notamment à la #35 (Paul-Loup Chatin, Ferdinand Habsburg-Lothringen, Charles Milesi) d’être, un temps, dans le groupe se battant pour le podium. Alpine reviendra en 2025 avec plus d’expérience mais toujours la même envie : celle de remporter la plus grande course d’Endurance du monde.

Rémi Taffin, Directeur ORECA Motorsport : « En LMP2, comme dans les autres catégories, nous avons vécu une 92ème édition des 24 Heures du Mans palpitante, marquée par de nombreuses batailles et divers prétendants à la victoire. Parmi les 16 ORECA 07 au départ, 13 ont franchi la ligne d’arrivée, ce qui constitue une première satisfaction et je tiens à féliciter toutes les équipes engagées dans cette course exigeante, qui n’a épargné personne, notamment en raison des conditions météorologiques dantesques.

Mention spéciale à United Autosports, qui s’offre le mythe du Mans pour la deuxième fois en seulement cinq ans ! L’équipe a dû affronter une concurrence féroce. Bravo également à Inter Europol Competition qui termine à une belle deuxième place après sa victoire de l’an dernier ainsi qu’à Idec Sport qui complète le podium et enregistre par la même occasion sa meilleure performance dans la Sarthe.

Enfin, si les deux Alpine A424 ont malheureusement dû abandonner prématurément, les Bleus d’Alpine Endurance Team peuvent être fiers de leur performance sur un tour affichée lors des qualifications pour accéder à l’Hyperpole et leur rythme sur les longs relais en début de course. »

Ferrari :

Le Groupe ORECA tient à féliciter Ferrari pour sa deuxième victoire consécutive aux 24 Heures du Mans en Hypercar face à des adversaires redoutables et une bagarre de tous les instants. Un véritable succès collectif comme le démontre la présence de deux 499P sur le podium.

Dans la catégorie GT3, les faits de course n’ont pas tourné en la faveur des Ferrari 296 GT3, assemblées dans les ateliers de Signes (Var). Après le succès tonitruant aux 24 Heures de Daytona, le souhait était de réitérer ce coup d’éclat au Mans. Rendez-vous en 2025 pour espérer se battre aux avant-postes.

Recherche


     
    bd43338b296357c9d1b9da9a57bdbddauuuuuuuuuuuuuuuuu