Background Newsroom Oreca

Newsroom

Pour accéder à l'espace presse, vous devez saisir le mot de passe dans le champ ci-dessous :

G-Drive Racing contre-attaque dans les Ardennes

Compétition client
- 1569 vues
Partager via :
  • Pole position et victoire LM P2 pour le G-Drive Racing #26
  • Meilleur tour LM P2 pour Vaillante Rebellion #13
  • Jacky Chan DC Racing #38 reste leader au classement

Après être passé près de la victoire à Silverstone il y a trois semaines, G-Drive Racing a mis la main sur le week-end de Spa-Francorchamps de manière magistrale. De la pole position jusqu’au drapeau à damier, l’ORECA #07 de l’équipe russe a dominé la 2ème épreuve du Championnat du Monde d’Endurance FIA face à une concurrence pourtant très présente, lui envoyant un signal fort avant les 24 Heures du Mans.

Terriblement importantes avant d’aborder l’épreuve phare de la saison, les 6 Heures de Spa représentaient pour toutes les équipes de la délégation ORECA une opportunité parfaite de se jauger. Pour le G-Drive Racing comme pour toutes ses rivales, l’enjeu résidait dans la confirmation d’une très belle première prestation en ouverture de saison. Auteur de la pole position à Silverstone, G-Drive Racing a récidivé dans cet exercice à Spa… pour quelques millièmes seulement face aux deux voitures du Team Signatech Matmut Alpine et à peine plus sur le CEFC Manor TRS Racing ou Vaillante Rebellion. Un indicateur du niveau de la compétition entre toutes les voitures issues des ateliers d’ORECA et de la qualité de préparation de chacun des teams présents en LM P2.

Démarrée sur les chapeaux de roues, cette 2ème épreuve de la saison aura vu une prestation très solide de l’ORECA 07 russe. Attaqué d’emblée par l’Alpine A470 #36 de Romain Dumas, puis débordée à plusieurs reprises par la Vaillante Rebellion #31 de Prost-Senna-Canal, l’équipage Rusinov-Thiriet-Lynn a su également résister à la forte pression imposée en début de course par la voiture du TDS Racing et surtout celle (#38) du Jackie Chan DC Racing qui l’avait emportée à Silverstone.

A l’écart de tout problème, que ce soit en piste ou dans les stands, le G-Drive Racing aura tenu la dragée haute à ses adversaires pendant les deux tiers de la distances (118 tours sur 160 précisément). Si ses rivales, notamment chez Signatech Alpine Matmut et Manor ont eu maille à partir avec d’autres concurrents en piste à l’occasion de quelques contacts, la Rebellion, elle, a vu ses chances compromises par la faute d’une défaillance de l’antenne de télémétrie data FIA-ACO qu’il a fallu re-fixer aux stands suite à la demande de la direction de course. Un trouble qu’a également rencontré la voiture #28 du TDS Racing avant qu’une sortie de piste peu après le cap de la 4ème heure de course ne prive définitivement l’équipe française d’un bon résultat. Performant en piste, le G-Drive Racing l’a également été aux stands. Avec à peine plus de 9 minutes passées aux stands, elle est celle qui est clairement restée le moins longtemps immobilisée dans cette épreuve. De quoi engendrer une éclatante victoire et se rapprocher à trois points du Jacky Chan DC Racing en tête du Championnat.

Roman Rusinov (Pilote G-Drive Racing) : « Le plus compliqué dans cette course aura été la gestion des pneumatiques. On est parti sur un rythme de qualif et c’était probablement une erreur car la fin de mon deuxième relais a été très difficile. Je perdais beaucoup de temps. Mais j’ai l’impression que nos rivaux se sont retrouvés plus ou moins dans la même situation. On s’en est très bien sorti car chacun a parfaitement tenu son rôle. Je tiens à dire que les mécanos ont fait un travail exceptionnel. Depuis le début de la saison, toute l’équipe, avec le support de TDS, travaille merveilleusement bien. C’est vraiment un plaisir de démarrer la saison de cette manière. Nous arrivons face à la plus grosse course de l’année et il faut rester dans la même dynamique. Ce sera forcément un gros challenge, mais ce le sera également pour les autres. Nous allons faire en sorte de savourer cette course au maximum et ne pas trop se mettre la pression. »

Avant de mettre le cap sur les 24 Heures du Mans et le Test Day (4 juin), plusieurs équipes reviendront à Spa-Francorchamps dans une quinzaine de jours pour une dernière séance préparatoire.

Recherche


     
    23d37adc2eeb981f9a5d2fb336a605d7QQQQQQQQQQQQQQ