Background Newsroom Oreca

Newsroom

Pour accéder à l'espace presse, vous devez saisir le mot de passe dans le champ ci-dessous :

G-Drive Racing frôle l’exploit aux 4 Heures de Silverstone !

Compétition client
- 1458 vues
Partager via :
  • Les trois équipes alignant l’ORECA 07 ont pointé en tête de la course
  • Pole position et meilleur tour en course pour le DragonSpeed
  • Podium pour le G-Drive Racing

Au terme d’une course qu’il aura grandement dominé, le G-Drive Racing a finalement dû se contenter de la seconde place pour l’épreuve d’ouverture de la saison European Le Mans Series à Silverstone. Un résultat à même de satisfaire malgré tout l’équipe russe qui, comme DragonSpeed et Graff Racing auront permis à l’ORECA 07 de pointer régulièrement en tête de la hiérarchie au cours de ce week-end so british.

Car les sources de satisfaction sont nombreuses dans la délégation ORECA 07 présente dans l’European Le Mans Series. Après la splendide pole position signée la veille par Ben Hanley, DragonSpeed a été le premier à s’illustrer en menant le début de course. Puis c’était autour du Graff de hisser l’équipage Allen-Matelli-Bradley -pourtant parti du fond de la grille- au sommet de la hiérarchie, passant de la 28ème à la 1ère place au cours de la première heure.

Pourtant, c’est bien la voiture du G-Drive Racing qui prendra rapidement le pouvoir dans ces 4 Heures de Silverstone. Profitant d’une régularité sans faille du trio Hirakawa-Rojas-Roussel, l’ORECA 07 #22 se hissait en tête avant la mi-course. Avec autorité, l’équipe russe accomplissait une deuxième partie de course impeccable qui paraissait l’emmener vers un premier succès. Malheureusement, le dernier relais d’Hirakawa voyait l’avance construite au cours de la 3ème heure notamment fondre comme neige au soleil. Munie d’un train de pneus affaibli par un « plat » survenu lors des essais qualificatifs, la voiture aux couleurs de G-Drive ne permettait plus d’endiguer la remontée de sa rivale la plus proche, qui lui subtilisait la victoire à quelques kilomètres du drapeau à damier.

« Il n’est pas question d’être déçu » indique Nicolas Minassian, désormais directeur sportif chez DragonSpeed, qui apporte également un soutien technique et sportif au G-Drive Racing, « la performance a été là. Il y a tant de positif à retenir dans un week-end comme celui-ci. Certes, sur notre voiture, notre évolution a été contrariée par quelques petits soucis liés à la commande de boîte de vitesses. Mais en dehors de cela, la prestation de l’équipage et des trois pilotes a été très bonne dans l’ensemble. Pour ce qui est de l’équipage #22, l’erreur commise aux essais s’est payée en fin de course. C’est forcément un peu frustrant mais cela fait partie de l’apprentissage. L’équipe est jeune, les pilotes doivent également apprendre. Nous devons travailler notre gestion de la course, mais dans l’optique du championnat, le bilan pour l’équipe est satisfaisant et c’est ce qu’il faut retenir. »

Du côté du Graff, Eric Trouillet, pilote emblématique de l’équipe, donnait un son de cloche finalement assez similaire. « Nous avons eu ces petits cafouillages lors du changement de roues. Personnellement, j’ai été victime d’une coupure moteur à la sortie des stands quand j’ai repris la piste. Le reset indispensable dans ces cas-là nous a coûté quelques secondes évidemment. Mais d’une manière générale, nous avons montré de belles choses durant ce week-end. Nos voitures étaient compétitives et tout le staff a fait de l’excellent travail pour bien exploiter les capacités de l’ORECA 07, laquelle a clairement montré qu’elle était la plus rapide ce week-end. Nous devons peaufiner certaines choses, mais il y a toutes les raisons d’être confiant pour la suite. »

Une suite qui se déroulera les 12, 13 et 14 mai prochains sur le circuit de Monza.

 

Recherche


     
    6366a306322240ed79ee2ec17fdf23b1mm