Background Newsroom Oreca

Newsroom

Pour accéder à l'espace presse, vous devez saisir le mot de passe dans le champ ci-dessous :

Hugues de Chaunac raconte le livre des 40 ans d’ORECA.

Compétition client
Partager via :

couverture new.inddPrès d’un an après les premières ébauches, le livre des 40 ans d’ORECA est imprimé. Il sort des cartons et raconte des projets. A lui seul pourtant, c’en est un de projet. Plus de 200 pages, plusieurs centaines de photos et des milliers de mots. Des récits, des anecdotes et des témoignages. Des triomphes et des déceptions. Des ambitions et des moments de doutes. Il regroupe la vie d’un groupe qui avance à toute vitesse. Avec détermination. Et plus encore avec passion. La passion qui caractérise le fondateur, et pour l’occasion narrateur, d’ORECA, Hugues de Chaunac.

« L’année 2013 est encore passée très vite. Peut-être trop vite, à l’image de ces 40 ans que nous avons fêté. C’est ce que je me dis au moment de regarder dans le rétro. Je ne m’y attarde pas trop parce que je suis du genre à aller de l’avant. A penser à demain plutôt qu’à hier. Mais quand nous avons commencé la réalisation de ce livre, j’ai bien dû me plonger dans ce passé. Ce passé qui a construit le ORECA d’aujourd’hui.

« Au début, je l’avoue, on a dû un peu me forcer. Mais j’ai fini par replonger. J’ai replongé pour me souvenir de comment tout a commencé. Pour me souvenir de la monoplace des années 70. Des folies de l’époque, de nos débuts au Mans et de nos premiers dépaysements. Je me suis rappelé les succès bien évidemment. Beaucoup de bonheur et quelques pleurs. Plus qu’on ne le croit surement. J’ai replongé dans les vieux dossiers. Et mon bureau, si organisé habituellement, a changé. C’est tout juste s’il ne fallait pas slalomer entre les piles de livres, contenant une partie de notre histoire, et les classeurs, rouverts pour le besoin de photos, et même de quelques diapos.

« Ce flash-back, je l’ai apprécié. Je me suis rappelé ces nombreux défis et j’ai frissonné. Je me suis retrouvé au milieu des dunes pour le Dakar. J’ai renoué avec l’ambiance des rallyes, et avec l’atmosphère électrique de notre campagne en rallye-cross. J’ai goûté à nouveau à notre rêve américain. Et puis je me suis remémoré, mais cette fois en mode accéléré, le développement d’ORECA. De la naissance de chacun des pôles à leur croissance. Du ORECA enfant puis adolescent, au ORECA adulte.

« Comme tout projet, je l’ai pris à bras le corps. Du premier chemin de fer à la touche finale, je m’y suis investi à 200%. Comme tout projet, j’ai été enthousiasmé. J’ai quelques fois été plus réservé. Pris au milieu des hésitations, des contradictions, et peut-être même des révélations. Avec ce souci du détail et ce perfectionnisme qui me caractérisent, j’ai dû parfois agacer mes collaborateurs les plus chevronnés. Tout n’a pas été facile, mais on y est arrivé.

« Ce livre des 40 ans, je voulais qu’il soit parfait. Je le voulais à l’image du ORECA que l’on vit au quotidien. A l’image du ORECA qui a grandi aux côtés des pilotes et des grands constructeurs. Je le voulais différent parce que j’aime tout ce qui innovant. Je l’imaginais tels qu’il est finalement. Si c’était à refaire, je ne crois pas que ferais les choses différemment.

« Ce livre des 40 ans me ressemble. Dans sa manière d’être conçu et dans ce contenu. C’est le livre d’un groupe soudé et motivé. Plus que tout, passionné. Pour tout cela, pour tout ce qui est conté et la manière dont c’est raconté, je suis enchanté. Maintenant, assez parlé. Je vous laisse bouquiner. »

Le livre des 40 ans d’ORECA est disponible sur www.oreca-store.com au prix de 29€.

Recherche


     
    c3f16646ff9e3a4dec3f2c26068abfe4kkkkkk