Background Newsroom Oreca

Newsroom

Pour accéder à l'espace presse, vous devez saisir le mot de passe dans le champ ci-dessous :

24H : Jota domine après huit heures de course

Communiqués
Partager via :

Ce samedi 11 juin à 16 heures, le départ de la 90ème édition des 24 Heures du Mans a été donné devant un public venu en nombre. Après huit heures de course, Jota est solidement installé en tête avec l’ORECA 07 #38 tandis que Prema Orlen Team, deuxième avec la #9, impressionne pour sa première participation au double tour d’horloge sarthois. Au premier tiers de course, l’ORECA 07 #28 est elle aussi bien installée dans le top 3.

Dès le départ, le spectacle s’est invité et la hiérarchie a été chahutée. Deux faits marquants ont perturbé les premières minutes de course : un accrochage entre la #22 de United Autosports et les #31 & #41 de WRT puis un souci de boite de vitesse qui a ralenti la #47 d’Algarve Pro Racing et l’a contrainte à rentrer pendant plus de dix minutes au box.

Si pour sa première participation aux 24 Heures du Mans, l’ORECA 07 #9 de Prema est parvenue à prendre les rênes de la course pendant quelques minutes, c’est finalement l’ORECA 07 #38 de Jota qui a profité de la pénalité infligée à la #31 pour s’emparer des commandes de la course devant l’ORECA 07 #9 de Prema et la #28 de Jota, la #5 de Penske et la #32 de WRT.

Elle s’est rapidement installée en haut de la feuille des temps et ce pour les six premières heures de course. Derrière, la bagarre a été rude entre la #32 de Team WRT, la #28 de Jota, la #5 de Penske, la #9 de Prema, la #65 de Panis Racing, la #1 de Richard Mille Racing, la #37 de COOL Racing et la #34 d’Inter Europol Competition notamment.

À partir de la septième heure et pour quelques minutes seulement, les spectateurs ont vu l’ORECA 07 #9 de Prema Team reprendre les rênes de la catégorie LMP2 mais rapidement l’ORECA 07 #38 de Jota s’est livré à une belle bagarre pour reprendre les commandes.

Dans la catégorie Pro Am, la tête à tour à tour été occupée par DKR Engineering, Nielsen Racing puis AF Corse. À la huitième heure de course, c’est finalement l’ORECA 07 #45 d’Algarve qui domine devant ARC Brastilava deuxième, suivi de DKR Engineering, Ultimate, AF Corse, Graff Racing, Nielsen Racing et Algarve Pro Racing (#47).

En Hypercar, Nicolas Lapierre a pris un départ prudent au volant de l’Alpine A480 mais est parvenu à reprendre sa cinquième position dès le deuxième tour. L’équipage a ensuite connu des mésaventures entre une pénalité en raison d’un excès de vitesse dans une slow zone puis un problème de boîtier de commande électrique de l’embrayage. Après treize minutes au box, un souci de bobine moteur obligeait l’écurie à un deuxième passage au stand. Malgré huit tours perdus à la huitième heure de course, Nicolas Lapierre, André Negrao et Matthieu Vaxivière sont cinquièmes et espèrent bien remonter dans la hiérarchie.

Prochain point à H+16.

Recherche


     
    8a9d5e861d63ea02d1e7cc0031dc569bmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm