Background Newsroom Oreca

Newsroom

Pour accéder à l'espace presse, vous devez saisir le mot de passe dans le champ ci-dessous :

Julien Maurin au pied du podium WRC-2 au Tour de Corse

Store
- 1393 vues
Partager via :

maurin-j-thimonier-g-fra-skoda-fabia-r5-n40-2016-corseA l’issue d’un Tour de Corse long et difficile, Julien Maurin termine à la quatrième place de la catégorie WRC-2. Au volant de la Skoda Fabia R5 de l’équipe 2C Compétition et en compagnie de son copilote Gilles Thimonier, le Tricolore s’est montré performant sur les routes de l’Île de Beauté tout en évitant les nombreuses embûches figurant au programme de l’édition 2016. Le pilote Oreca-Store.com se battra dans quelques jours pour le titre de Champion de France des Rallyes Terre.

Une progressive montée en puissance !

Après un shakedown positif jeudi avec le deuxième chrono à la clé, Julien Maurin entame le Tour de Corse avec une certaine sagesse. Le Savoyard respecte à la lettre son tableau de marche pour préserver sa mécanique et ne pas hypothéquer ses chances de bon résultat. Vendredi, il pointe sixième après la première boucle, à dix secondes du quatrième malgré une crevaison, avant de signer à nouveau le 6e chrono dans la SS3 en dépit d’un tête-à-queue, puis le 5e temps dans la dernière spéciale du jour.

Le lendemain, Julien monte en puissance et grimpe progressivement dans la hiérarchie. Il intègre ainsi le Top 5 après les deux spéciales matinales, conclues respectivement aux 6e et 5e rangs. La pluie fait son apparition pour un après-midi qui s’annonce compliqué et incertain. A bord de sa Skoda Fabia R5, le double Champion de France des Rallyes relève le challenge : troisième chrono de la SS7 puis deuxième meilleure performance WRC-2 de la SS8. De quoi remonter à la quatrième place à l’issue de la plus longue étape du rallye, à moins de quarante secondes du podium.

Dimanche, pour l’ultime journée, Julien attaque fort malgré des pneus « hard » sur un sol humide. Troisième de la neuvième spéciale – dont la distance est la plus élevée de cette édition 2016 – il reprend dix secondes sur son rival direct. Il achève le dernier chrono à la quatrième position, se classant finalement quatrième de la catégorie WRC-2.

Au pied du podium…

Un an après sa victoire, Julien Maurin voit le podium lui échapper pour une trentaine de secondes après plus de 390 kilomètres couverts. « Notre approche était la bonne » explique-t-il. « Nous savions que le rallye serait long, qu’il y aurait de la casse et nous ne voulions pas être pris dans les problèmes. Même en étant prudents, nous avons été victime d’une crevaison le premier jour, ce qui nous a conforté dans notre stratégie. Nous avons fait une ou deux petites erreurs sur l’ensemble. Sur un tel parcours, ce n’était pas simple de faire un sans-faute. Devant, il faut reconnaître que Elfyn Evans et Jan Kopecky ont été très rapides. On peut toujours avoir des regrets, mais nous avons attaqué, nous avons globalement bien roulé et au final il ne nous manque pas grand-chose pour finir troisième. Le bilan est positif. »

Au sein d’un peloton WRC-2 d’une grande qualité, avec différentes marques représentées et des pilotes de talent et d’expérience, le Savoyard a su tirer son épingle du jeu. « A partir du deuxième jour nous avons été régulièrement dans le Top 3 » confirme-t-il. « Notre niveau de compétitivité était intéressant pour notre premier rallye asphalte à ce niveau avec la Skoda. Nous avons réussi à améliorer la voiture entre les deux premières étapes pour obtenir un meilleur équilibre et prendre davantage de plaisir au volant. Cela s’est ressenti sur les feuilles de temps. Les conditions étaient piégeuses mais nous avons géré les différentes situations et nous n’avons pas eu de problème mécanique. Le Tour de Corse est toujours difficile et c’est déjà une performance d’en venir à bout. Je me souviendrais longtemps de cette édition, marquée par de longues spéciales et une météo capricieuse. »

Julien Maurin s’apprête désormais à participer au Rallye Terre des Cardabelles, disputé le week-end prochain. Il tentera de conquérir le titre de Champion de France des Rallyes Terre : avec la Skoda Fabia R5, il devra faire face à une WRC. Un challenge de taille !

Recherche


     
    c809d741a2692b9ecca5e1d31faa9570*************