Background Newsroom Oreca

Newsroom

Pour accéder à l'espace presse, vous devez saisir le mot de passe dans le champ ci-dessous :

#LeMans24 2017 : l’heure des tests a sonné !

Oreca 07
- 1168 vues
Partager via :

Le mois de juin est arrivé. C’est toujours avec une certaine impatience que l’ensemble du groupe ORECA attend cette période de l’année. Elle est synonyme de course, de pression, d’émotions. 2017, ne déroge pas à la règle. Dimanche, dans la Sarthe, tous les acteurs de la 85ème édition des 24 Heures du Mans se retrouveront pour la journée de tests officiels. L’occasion pour les 14 châssis ORECA engagés de prendre leur marque avant le départ de la course qui sera donné samedi 17 juin prochain.

 

Une présence ORECA encore jamais enregistrée

Ces dernières années, le groupe ORECA a su se faire une place de choix aux 24 Heures du Mans. En 2015 avec la victoire en catégorie LM P2 de la ORECA 05 pour sa première participation au Mans, et la première victoire d’une équipe chinoise. En 2016, avec une solide prestation de l’Alpine A460 conçue et construite dans les ateliers de Signes. Et déjà en 2017 avec une importante présence des châssis ORECA avec pas moins de 14 châssis engagés, faisant ainsi du constructeur varois le constructeur le plus représenté dans la Sarthe.

Après de belles performances en Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC et en European Le Mans Series depuis le début de saison, la success story semble continuer pour la ORECA 07. Mais Le Mans reste Le Mans, et l’ensemble des équipes ne connaît que trop bien cette course pour ne pas l’aborder avec tout le respect qu’elle mérite. David Floury, Directeur Technique confirme : « Les 24 Heures du Mans sont une épreuve tellement difficile qu’il est toujours nécessaire de les aborder avec beaucoup d’humilité et de concentration. Le format de la course, la nature du circuit et la qualité du plateau en font vraiment une épreuve hors normes où tout peut arriver. Après l’important travail accompli par toute l’équipe d’ORECA Technology pour concevoir la ORECA 07 et en produire et assembler 21 exemplaires en moins de 6 mois, il est maintenant temps de se focaliser sur les derniers préparatifs avec une grande attention aux détails. Ce week-end, c’est la dernière ligne droite ! »

Pour sa première participation au double tour d’horloge sarthois la ORECA 07 devra se montrer comme la digne descendante de sa grande sœur la ORECA 05. Une tâche qui s’annonce complexe face à une concurrence relevée ; David Floury explique : « Avec 14 ORECA 07 sur un total de 25 LMP2 au départ des 24 Heures du Mans, et compte tenu de la qualité des équipes engageant nos châssis et le niveau de leurs pilotes, l’objectif est réaliste sur le papier. Toutefois, la nature spécifique du circuit du Mans et l’introduction des kits Le Mans spécifiques à cette épreuve par les 4 constructeurs LMP2 sélectionnés par l’ACO et la FIA peuvent changer la hiérarchie constatée sur les premières courses 2017. Et la concurrence est très relevée. Par ailleurs, toutes les LMP2 sont nouvelles et c’est la première fois qu’elles affronteront le circuit de la Sarthe : c’est donc un très grand challenge. »

Un test du Kit Le Mans

Lors de la journée tests, les équipes pourront tester le Kit Le Mans en conditions réelles sur le tracé si atypique qu’est Le Mans. « Le circuit du Mans est vraiment spécifique. Ses caractéristiques sont très décalées par rapport à tous les autres circuits sur lesquelles les LMP2 roulent pendant le reste de la saison, que ce soit en WEC ou en ELMS. De par ses très longues lignes droites, sa vitesse moyenne très élevée et son large spectre de types de virages (allant de virage relativement lents comme Arnage à des virages particulièrement rapides comme les S Porsche), il impose un point de fonctionnement totalement atypique. C’est en particulier vrai sur le plan aérodynamique » explique David Floury. « De ce fait, et uniquement pour cette course, la FIA et l’ACO autorisent les constructeurs LMP2 à homologuer un kit spécifique dont le prix de vente maximum réglementé est de 10.000 Euros. L’objectif premier de ce kit est de réduire la trainée afin d’atteindre une bonne vitesse de pointe et améliorer la performance au Mans. Pour la ORECA 07, ce kit se compose essentiellement de nouveaux éléments aérodynamiques, à la fois à l’avant et à l’arrière de la voiture. Il a fait l’objet d’un important développement en CFD (soufflerie numérique). Il a été testé et validé sur piste au Castellet en Novembre 2016, lors des essais de développement, et homologué en Décembre 2016, comme stipulé par la FIA. Il est par ailleurs à noter qu’il n’est pas réglementairement autorisé de mixer les kits Le Mans et Sprint. »

Cette évolution réglementaire est à prendre en considération et sera au cœur de la bataille lors de la journée tests puisqu’aucune LM P2 des quatre constructeurs n’a encore pu se confronter à la concurrence en configuration Le Mans.

La journée test de dimanche permettra donc à tout un chacun de récolter le maximum de données afin de préparer au mieux la course et ainsi, se faire une petite place dans la légende. Au pays de l’Oncle Sam, la ORECA 07 du team JDC Miller Motorsport continuera de son côté sa campagne en IMSA WeatherTech Sportscar Championship avec le Grand Prix de Detroit.

Recherche


     
    0b931e3354fd1866bafef9323ce8365byyyyyyyyy