Background Newsroom Oreca

Newsroom

Pour accéder à l'espace presse, vous devez saisir le mot de passe dans le champ ci-dessous :

#LeMans24 2017 : UN QUADRUPLE EXCEPTIONNEL D’ORECA POUR UNE VICTOIRE D’ANTHOLOGIE DU JACKIE CHAN DC RACING AUX 24 HEURES DU MANS

Communiqués
- 1206 vues
Partager via :
  • Victoire historique pour la ORECA 07 en LM P2 et 2ème au classement général dès sa première participation aux 24 Heures du Mans
  • Quadruplé des châssis ORECA en LM P2
  • 3ème victoire consécutive d’un châssis ORECA en LM P2 aux 24 H du Mans
  • 11 châssis ORECA sur 14 encore en course à l’arrivée
  • Meilleur tour en course LM P2 pour l’ORECA 07 #38 en 3’28.632

Quarante ans après sa toute première participation aux 24 Heures du Mans, ORECA a réussi plusieurs exploits pour faire triompher une de ses voitures pour la 3ème année consécutive. Celui d’avoir fait gagner un nouveau prototype dès sa première participation, de monopoliser les trois premières marches du podium. Mieux encore, d’avoir tenu les premiers rôles dans une épreuve sans pitié pour les hommes et les machines. Ce triplé est l’œuvre de l’équipe chinoise Jackie Chan DC Racing, vainqueur devant sa rivale suisse Vaillante Rebellion.

Après le succès de l’ORECA 05 de KCMG en 2015 et l’Alpine A460 du Team Signatech Alpine l’an dernier, ORECA a plus que jamais brillé dans la plus célèbre et prestigieuse course d’endurance au Monde. Avec une délégation de quatorze voitures au départ, le meilleur temps de la Journée Test puis la pole position réalisée jeudi soir, le constructeur français ne manquait pas d’arguments à l’entame de cette 85ème édition des 24 Heures du Mans. Mais les chiffres, les performances sur un tour sont parfois bien peu de choses face à la réalité des exigences d’une course aussi longue et complexe.

Dans une ambiance caniculaire du début à la fin, les châssis produits dans les ateliers de Signes n’ont pas failli. Si certains faits de course ont été à l’origine de plusieurs abandons, on retiendra que onze des quatorze châssis ont franchi la ligne d’arrivée. Une belle performance pour une toute première participation à la grande classique !

Mais la plus belle des performances, c’est bien entendu le tir groupé des châssis ORECA en tête de la hiérarchie LM P2, à l’issue de cette course. Après une bagarre homérique livrée avec les deux ORECA 07 de Vaillante Rebellion et l’Alpine A470 du Team Signatech Alpine Matmut, l’équipe Jackie Chan DC Racing Team -co-propriété du célèbre acteur Jackie Chan- a finalement eu le dernier mot, avec l’art et la manière. Un parcours presque sans faute de l’écurie chinoise -supervisée par la formation britannique Jota Sport- a non seulement permis de prendre l’avantage au bout de la nuit mais en plus entraîné l’équipage Jarvis-Laurent-Tung dans les nuages d’une première place au classement général pendant près de trois heures. Certainement un clin d’œil aux nuages « ming » qui caractérisent la décoration des ORECA 07 #37 et #38 de l’équipe basée à Tunbridge Wells, en Angleterre.

Pour la 10ème année de présence de la marque Rebellion au Mans, l’équipe Vaillante Rebellion était elle aussi bien partie pour décrocher les lauriers dans cette épreuve, en tout cas jusqu’à la mi-course. Fidèles aux deux premières places depuis le départ, les deux autos de l’équipe helvétique n’ont pas connu une matinée aussi enchantée, la #31 de Senna/Prost/Canal perdant toutes ses chances suite aux conséquences d’une touchette nocturne. Si les ORECA 07 aux couleurs de Michel Vaillant ont finalement dû s’incliner face aux « Leader » du Jackie Chan DC Racing (1ère et 3ème), le camp suisse peut néanmoins se réjouir de terminer dauphine en LM P2 avec l’ORECA #13.

Tenante du titre, le Team Signatech Alpine Matmut place son équipage #35 Panciatici-Negrao-Ragues à la 5ème place du général et complète ainsi le quarté gagnant des châssis ORECA dans cette épreuve. Le tir groupé des ORECA dans le top dix est complété par le Graff Racing, qui réussit pleinement son retour aux 24 Heures du Mans 24 ans après sa dernière participation, en décrochant la 6ème place LM P2, juste devant l’ORECA 07 du CEFS Manor TRS Racing #24. Pour sa première participation dans la Sarthe, DragonSpeed achève l’épreuve dans les quinze premiers malgré une immobilisation technique ce matin.

Constructeur de prototypes LMP depuis dix ans, ORECA obtient un résultat tout simplement historique en décrochant le quadruplé en LM P2 et les 2ème et 3ème places au classement général. L’exploit réalisé par l’ORECA 07 pour sa toute première participation aux 24 Heures du Mans s’accompagne d’une très grande fierté, celle d’avoir mené la course face aux équipes officielles de la catégorie LM P1.

Hugues de Chaunac – Président du Groupe ORECA

« Je suis rempli d’émotion. Le résultat obtenu par nos châssis ici est tout simplement exceptionnel. Tout le monde connaît notre attachement pour l’endurance et pour les 24 Heures du Mans en particulier. Sentimentalement, c’est une épreuve particulière pour moi car j’ai un vrai lien affectif avec cette course. Ce que nos voitures ont réussi dans cette course est une formidable récompense pour tout le travail qui a été accompli par nos équipes depuis des années et en particulier avec notre nouvelle voiture depuis l’an dernier. C’était déjà une énorme émotion que de voir quatorze de nos voitures prendre le départ ici. Aucun constructeur n’avait réussi une telle performance. Mais de là à imaginer qu’une ORECA, qui plus est dans sa première année de participation, serait en tête de la course devant des LM P1, à presque une heure de l’arrivée et de remporter une victoire, mieux un triplé, c’est totalement magique. C’est une immense fierté pour l’entreprise et un bel hommage à toute l’expérience que nous avons accumulé chez ORECA depuis des décennies. Je dédie cette victoire historique à tous ceux qui ont travaillé sur ce projet et à tous nos collaborateurs. Ils sont les artisans de cette victoire. L’histoire d’ORECA est jalonnée de beaux chapitres comme celui-ci et nous ne comptons pas nous arrêter là. Le sport automobile est une passion pour ORECA et celle-ci ne faiblit pas. C’est même ce genre d’exploit qui la renforce. »

Recherche


     
    8234e67e4b6efd35bfb03c7779ab8224tttttttttttttttttttttttttttttttt