Background Newsroom Oreca

Newsroom

Pour accéder à l'espace presse, vous devez saisir le mot de passe dans le champ ci-dessous :

Oreca Store accompagne l’aventurier Philippe Croizon dans son défi Dakar 2017

Store
- 2027 vues
Partager via :

P Croizon devant voiturePhilippe Croizon, athlète quadri-amputé, tentera l’aventure du Dakar 2017 à bord d’un buggy spécialement adapté. Un nouveau pari fou pour ce passionné de sport automobile, après la traversée de la Manche à la nage et le défi « Nager au-delà des frontières ». ORECA Store sera le fournisseur officiel de Philippe Croizon et de son copilote pour son équipement.

La passion, la détermination et l’innovation portées par Philippe Croizon font parfaitement écho aux valeurs défendues par le Groupe ORECA. Pour Hugues de Chaunac, le Président, ce partenariat entre ORECA Store et Philippe Croizon sonne comme une évidence : « Depuis plus de 40 ans, ORECA a une culture du défi et le projet de Philippe Croizon en est un fantastique. Je suis impressionné par la détermination et la passion dont Philippe Croizon fait preuve. J’ai eu l’occasion de voir un reportage à la télévision sur Philippe : c’est simplement incroyable ce qu’il a accompli. Je suis rempli d’admiration pour cette rage de réussir qu’il avait lors de ses défis précédents, qu’il a toujours, et cette façon de se dépasser. Par conséquent, lorsqu’il nous a contactés pour présenter son projet, il n’y a pas eu une minute d’hésitation. Nous avons tout naturellement décidé de soutenir Philippe Croizon et les équipes qui l’entourent. Nous leur souhaitons une nouvelle belle réussite et nous allons les suivre de près lors de ce Dakar 2017. C’est une aventure humaine incroyable et il s’agit aussi d’un très beau défi technologique. »

Voiture profil 2Déjà petit, Philippe Croizon suivait les courses automobiles avec enthousiasme : « Quand j’étais plus jeune, j’allais voir du rallye dans ma région et je me suis rendu quelques fois à Magny-Cours à l’époque de la F1. » Fidèle téléspectateur du Dakar, le projet d’y participer a longuement mûri grâce à l’avancée de la technologie. Pour Philippe, ça commence souvent comme ça : « J’ai d’abord une idée, ensuite je me renseigne sur sa faisabilité, j’ai souvent peur, mais c’est déjà trop tard. » Et il n’en est pas à son coup d’essai ! Ce n’est pas le handicap qui freine Philippe, bien au contraire. Pour lui, l’impossible est devenu possible à travers la réalisation de nombreux défis sportifs : en 2010, il traverse la Manche à la nage après des années de soins et de rééducation, et en 2012, il relie les cinq continents à la nage. « Quand on rêve, il faut foncer ! » : telle est la devise de ce sportif.

En 2016, il s’initie donc aux sports mécaniques, et se prépare au rallye Dakar qui promet d’être intense. La compétition, connue pour être extrêmement difficile, engage un travail technique exemplaire de toute l’équipe : « Le travail en amont du Dakar 2017 est déjà une aventure à part entière. Tout est écrit à la virgule près, il n’y a aucune place à l’improvisation. Tout doit être testé. » déclare Philippe, qui a récemment participé au test de la FIA pour pouvoir s’extraire du véhicule en moins de 20 secondes. Challenge réussi puisque le pilote a réussi à sortir de la voiture en 12 secondes !

Pour son immersion dans le désert, il a décidé de collaborer avec Matthieu Bouthet, son copilote, et Yves Tartarin, son team manager. « Comme pour la traversée de la Manche, j’essaye toujours de m’entourer des meilleurs. Yves Tartarin compte plus d’une quinzaine de Dakar à son actif, je suis très impressionné par son palmarès » avoue-t-il. Le sportif entretient un lien fusionnel avec son équipe, et compare ce challenge à une véritable aventure technologique et humaine. Dans un premier temps, il a fallu adapter la voiture au handicap de Philippe : « on m’a assis sur un siège et ils ont construit la voiture autour de moi » déclare-t-il. Mais ce n’est pas tout, il a dû apprendre à conduire. Pour cela, des ingénieurs ont beaucoup travaillé et trouvé des solutions aux Etats-Unis. Le pilote conduit donc sans toucher au volant ni aux pédales, grâce à un joystick hybride qui dirigera l’accélération, la direction et le lecteur de vitesse. « C’est comme un jeu vidéo ! » plaisante-t-il. Sur le terrain, la prestation est en tout cas plus que convaincante. Pour sa première compétition, le 26 juin dernier aux 6 Heures d’Orléans, Philippe Croizon s’est classé 8e sur 31. Des débuts prometteurs…

L’athlète reçoit le soutien d’ORECA Store pour son équipement, notamment au niveau de la combinaison (Turn One) et du casque (Stilo). « Je m’entoure des meilleurs et c’est donc naturellement qu’ORECA figure dans mes fournisseurs pour le Dakar. La société ORECA a été très professionnelle et a su répondre à mes interrogations en me conseillant sur le choix de mes équipements. » conclut-il.

ORECA Store équipera également le copilote de Philippe Croizon et la voiture d’assistance rapide à travers la fourniture de packages complets – combinaisons, gants, bottines et sous-vêtements. Le compte à rebours est désormais véritablement lancé pour le Team Croizon-Tartarin et le Dakar 2017.

Recherche


     
    947032097e2227397df2bec13776f652555555