Background Newsroom Oreca

Newsroom

Pour accéder à l'espace presse, vous devez saisir le mot de passe dans le champ ci-dessous :

Victoire d’un souffle de WRT au Pays du Soleil Levant

Communiqués
Partager via :

Ce week-end et pour la première fois depuis 2019, le FIA WEC effectuait son grand retour au Fuji Speedway, au Japon. 13 ORECA 07 et 1 Alpine A480 étaient attendues au Pays du Soleil Levant pour disputer l’avant-dernière manche du Championnat. La victoire en LMP2 est revenue dans les derniers instants à Robin Frijns, Sean Gelael et Dries Vanthoor sur l’ORECA 07 #31 de WRT.

Comme à son habitude, la manche nippone a donné du fil à retordre aux équipages et si plusieurs voitures ont mené la catégorie tout au long des six heures, la victoire s’est finalement jouée dans les dernières secondes à l’issue d’un mano à mano entre l’ORECA 07 #31 de WRT et l’ORECA 07 #38 de JOTA.

Finalement, c’est la première citée qui s’est emparée de la victoire alors que le leader Will Stevens sur la #38 était contrainte de ravitailler à 4 minutes de la fin de la course. Le podium est complété par la voiture sœur de JOTA, la #28 pilotée par Ed Jones, Jonathan Aberdein et Oliver Rasmussen.

Quatrième, l’ORECA 07 #41 de Realteam by WRT s’est elle aussi battue jusqu’au bout pour devancer l’ORECA 07 #23 de United Autosports, la #9 de Prema, la #22 de United Autosports, la #1 de Richard Mille Racing Team et la #10 de Vector Sport.

Dixième au général, l’ORECA 07 #83 d’AF Corse aux mains de François Perrodo, Nicklas Nielsen et Alessio Rovera a dominé la catégorie Pro Am et reprend ainsi la tête du classement devant Algarve Pro Racing.

Le top 15 est complété par Inter Europol Competition, Ultimate et Algarve Pro Racing, deuxième et troisième des Pro Am.

Dans la catégorie Hypercar et après de belles batailles en piste contre la Peugeot 9X8 #94 puis les Toyota, Alpine Elf Team se hisse sur la troisième marche du podium.

Au classement pilotes Hypercar, Nicolas Lapierre, Matthieu Vaxivière et André Negrão sont désormais à égalité de points avec Brendon Hartley, Sébastien Buemi et Ryo Hirakawa.

Le 12 novembre, la finale qui se déroulera à Barheïn sera donc décisive aussi bien en Hypercar qu’en LMP2 puisqu’à l’issue des 6 Heures de Fuji, JOTA mène toujours au Championnat LMP2 avec seulement 28 points d’avance sur United Autosports.

Recherche


     
    8ea283edb58360a295fb0efddde787a9OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO